Après les indépendances

LES REFORMES APRES L'INDEPENDANCE
La réforme de 1974:
Elle est la conséquence directe de la réforme constitutionnelle de 1972 ayant abouti à l'unification du Cameroun (Cameroun occidental francophone et Cameroun oriental anglophone). Il s'agissait de procéder à l'uniformisation de législation des anciens Cameroun Oriental et Occidental. C'est à ce moment que la commune est définie comme une collectivité publique décentralisée et une personne morale de droit public dotée de la personnalité juridique et de l'autonomie financière. Et si le principe de l'élection du Conseil Municipal reste un acquis, le système institué fait coexister deux (02) modes de désignation de l'exécutif :
1- dans les communes rurales les Administrateurs Municipaux sont nommés ;
2- dans les communes urbaines, les Maires sont élus par les Conseils Municipaux, sauf dans certaines grandes villes (Yaoundé et Douala) où des Délégués du Gouvernement sont nommés. Une loi de 1987 transforme ces grandes agglomérations en communautés urbaines, ayant en leur sein des communes urbaines d'arrondissement dirigées par des Maires. Le 17 janvier 2008, le président de la République signe des décrets créant les communautés urbaines dans les grandes villes suivantes : Maroua, Garoua, Ngaoundéré, Bertoua, Ebolowa, Bamenda, Bafoussam, Limbe, Kumba, Edea, Nkongsamba et Kribi, soit 12 nouvelles communautés urbaines dirigées par les délégués du gouvernement et en leur sein des communes d'arrondissement dirigées par des Maires élus.
La révision constitutionnelle du 18 janvier 1996:
La constitution de 1996 consacre le caractère décentralisé de l'Etat, définit le régime juridique et énonce les principes généraux de la décentralisation au Cameroun. Elle institue notamment une deuxième catégorie de collectivité territoriale décentralisée, la Région. En application de ces dispositions constitutionnelles, trois importantes lois ont été votées le 22 juillet 2004, parmi lesquelles la loi d'orientation de la décentralisation, dont l'étude permet d'avoir une bonne connaissance des objectifs, des enjeux, des stratégies, des outils et des acteurs de la décentralisation au Cameroun. Cette loi, rappelons-le, définit la décentralisation comme « un transfert par l'Etat aux collectivités territoriales décentralisées de compétences particulières et de moyens appropriés ». En 2008, le président de la République signe le décret N° 2008/376 du 11/12/2008 qui transforme les 10 provinces en Régions et érige les districts en arrondissement. Ce décret, créant les Région, prépare la mise en place des Conseils Régionaux et par là même de la deuxième catégorie des collectivités décentralisées.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site